Accueil
 
Avant-propos
 
Auteurs
 
Thèmes
 
Questions
 
Bibliographie
 
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
Si nous n'avions que des questions…

celles de Laurent Kurylo (AMO)

QUESTIONS ET REFLEXIONS DESTINEES A L’EVENEMENT

En quoi les services web vont-t-ils changer l’urbanisme des systèmes d’information ?

Quel sera l’impact sur la MOA/MOE de projets de partenariat inter-entreprises basés sur les services
web ?

Comment mettre à profit la technologie des services web pour augmenter l’adaptabilité et la
performance des entreprises ?

Quels seront les changements induits par les services web au niveau du rôle et de l’organisation du
département information, ainsi que du rôle DSI.

celles de Rolando Guzzi (Chercheur au CREA)


1- Urbanisons l'urbanisation des SI: Quelles expériences de gestion (p.ex. consultation forte avec centralisation autoritaire vs. réelle décentralisation) et de culture d'entreprise (formations et expériences requises, opérations de transformations déjà réussies..) seraient nécessaires au préalable pour réussir une urbanisation ? Une jeune entreprise ou une entreprise à forte mobilité de ses employés peut-elle avoir la maturité suffisante pour s'y lancer ? Sinon, comment y arriver par étapes ? est-il possible de faire l 'économie l'étape d'expérimentation d'un progiciel intégré de gestion (un ERP) ?

2- Comment l'USI affecte-t-il l'articulation du court terme sur le long terme ? Dans un monde en accélération et en intégration croissante des flux d'information, les entreprises qui réussissent sont celles qui apprennent à rebondir nerveusement sur chaque évènement de court terme pour faire avancer mais également réviser sa stratégie de long terme... L'urbanisation concerne au premier chef cette articulation puisqu'elle traite de l'évolution des structures informationnelles. Quelles sont ses recommandations en la matière ?

3- Quelles conséquences sur susceptibles de produire l'USI sur l'emploi, la formation et le rapport salarial ? La requalification du personnel, la prise de décision, l'embauche et la promotion interne seront inévitablement affectées… a-t-on une idée de la direction dans laquelle iront les changements, sous réserve de confirmations par des études sociologiques de terrain ?

4- Où doivent être placées les marges de liberté d'élaboration décentralisée de la stratégie (comportements de long terme délibérés) vu la cristallisation et prescription informatique sans cesse croissante des comportements des acteurs ? Dit autrement : si avant l'USI, l'entreprise accumulait en continu les motifs de changement pour ne les délier que lors de gros chantiers de réorganisation impliquant nécessairement de grands débats internes sur la stratégie et l'identité de la firme, comment doit être définie à présent la cohérence attendue entre les "règles urbanistiques" produites par des scenarii d'évolutions et les "comportements réels induits par ces règles" ? (quel degré de conformité imposer par rapport aux comportements initialement hypothétisés ? quel pas de temps choisir pour la mise à jour partielle du système ?)

5- Comment la décentralisation de l'élaboration du SI influence-t-elle la médiatisation et la négociation des conflits d'intérêts entre sous-groupes de l'entreprise ? la nécessité accrue de médiatiser et d'expliciter ne force-t-elle pas trop la coopération transparente empêchant les paris implicites et les stratégies personnelles prudentes pouvant se révéler utiles à l'entreprise à cause de l'importance du non-dit dans les relations humaines ? Comment influence-t-elle la structure du pouvoir décisionnel dans l'entreprise ? La mise en œuvre de solutions décentralisées ne brouille-t-elle pas trop la division du travail au point de développer des rivalités pour la prise en charge de certaines fonctions ?

6- Quelle est la nature des règles d'urbanisme génératrices de développements favorables ?
Les règles ou dispositifs d'urbanisation portent-ils :
- A) sur la qualité des SI produits (critères relatifs, relationnels..) ?
- B) sur les procédures d'architecturage des SI (presciptions de méthodes..) ?
- C) ou, plus en amont encore, sur les actions qui pilotent les changements des SI, supposant en cela que les urbanistes maîtrisent " l'effet-retour " de l'influence d'une architecture de SI sur les actions guidant les changements ?

Les développements favorables sont-ils ceux qui :
- A.1) minimisent les latences de flux d'informations ?
- A.2) minimisent les procédures pour un résultat donné ?
- A.3) optimisent la bonne compréhension des communications par rapport à ce que souhaitent exprimer leurs émetteurs ?
- A.4) permettent de révéler et de réaliser des potentiels latents ?
- B.1) résultent d'une vérification préalable de l'historique des changements précédents de SI ?
- B.2) résultent d'une élaboration de SI par émergence spontanée ou par consultation de demandes des utilisateurs, s'ils rencontrent les orientations stratégiques décidées par la direction ?
- B.3) résultent d'une élaboration de SI d'après un travail d'ingénierie des besoins, et permettant de minimiser les tâches requises pour l'entretien du SI lui-même ?
- B.4) permettent de préserver au fil du temps une correspondance assez transparente entre SI et organisation de l'entreprise ?
- C.1) permettent d'imaginer et de réaliser d'importantes transformations sans handicaper les cohérences de LT entre les personnes ni les fonctions, sans geler les autonomies, et sans faire perdre de vue les finalités de l'entreprise ?
- C.2) permettent à l'entreprise de mener des expérimentations parallèles aux fonctions officielles ?
- C.3) permettent ultimement aux acteurs de se développer une sémantique, un réseau de significations, une culture propre, donnant au travail d'élaboration bottom-up de référentiels communs son véritable poids d'accrochage avec le réel, nonobstant l'irréductibilité de l'ambiguité et de la multi-interprétation ?


7- Comment élabore-t-on les " règles et réflexes urbanistiques " dans l'entreprise à partir de l'expérience ? Comment favorise-t-on l'apprentissage à partir de la mémoire et des échanges avec l'extérieur ? En quoi devrait consister la formation des urbanistes de SI ? Est-il possible de constituer des classifications de cas d'architectures, de référentiels ?


2 - ECHANGE MOA / MOE / CHERCHEURS
APPROCHE STRATEGIQUE USI


2. 1 - OUVERTURE DE L'ÉCHANGE : CHOIX DE QUESTIONS


a) Les questions qui préoccupent le management de l'Entreprise :

- à l'heure de la recherche des marges, et des victoires-rapides, comment imposer de consacrer des ressources et des compétences à l'urbanisation ? existe-t-il réellement des modèles fiables pour valoriser les bénéfices qu'on en tire ?

- comment conjuguer des intérêts divergents : les éditeurs et les intégrateurs qui tirent bénéfices des solutions "intégrées" (dans leur conception ou dans leur maintenance), et les architectes d'entreprise qui souhaitent concevoir et maintenir le "backbone" de cette entreprise

- état du marché : quelles tendances et évolutions dans l'enseignement, pour introduire les savoirs associés à l'urbanisme, et faire en sorte que ce métier ne reste pas une "coquille vide" ?

- état du marché : quelles tendances et évolutions de la formation professionnelle, pour accroître la compréhension que les managers, développeurs et "utilisateurs" du SI ont de l'urbanisme du SI et son incidence sur leurs pratiques.

b) les pré-requis pour la mise en place de l'U.S.I

- Aspects culturel et pédagogique
- Ou doit-on placer les marges de liberté dans le SI ?
- Les référentiels posent problèmes, faut-il renoncer à en construire ou imaginer des alternatives qui conduiraient à établir des procédures communes
Pour une application proposée à un client, doit-on prendre en compte sa capacité de
réorganisation (dans le temps) ou lui apprendre la conduite standard ?

TABLE RONDE DES DIRECTEURS GENERAUX


3.1 - OUVERTURE DU DEBAT : CHOIX DES QUESTIONS

- Comment l'USI affecte-t-il l'articulation de l'élaboration stratégique du long terme sur l'évènementiel du court terme ? Nous pensons à l'impact des récents développements de front-office, places de marchés etc…


- Y a t-il des dispositifs favorables à la mise en place de l'USI ?
. Minimiser le flux d'information et les procédures, attribuer un espace de liberté
. Critères d'appréciation de l'existant
. Critères définissant la capacité de l'organisation à se transformer